Blog Maigrir

Des conseils, des astuces, des vidéos… pour BIEN maigrir

Les techniques plus radicales pour en finir avec les graisses

Les solutions de la chirurgie esthétique constituent des excellentes alternatives pour ceux ou celles qui veulent en finir rapidement avec leurs excès d’embonpoint, sans avoir à suivre des régimes alimentaires trop draconiens. En moyenne, on compte seulement 6 mois après l’intervention pour avoir un résultat spectaculaire : un corps joliment sculpté et sans cellulite.

Dans le guide suivant, vous allez pouvoir faire un petit aperçu des différentes techniques proposées par les chirurgiens esthétiques et plastiques, pour éliminer une bonne fois pour toutes les fâcheux amas de graisse.

La liposuccion

La liposuccion, désignée aussi sous le terme de liposculpture ou lipoaspiration, est une opération esthétique qui consiste à remodeler le corps par l’aspiration des amas de graisse résistants, impossibles à brûler avec un simple régime amaigrissant. Cette technique a été découverte par un chirurgien Français dénommé Illouz en 1980. Les procédés modernes de liposculpture, très employés de nos jours par les chirurgiens esthétiques, ont été mis au point par Giorgio Fisher, dermatologue italien.

Les techniques plus radicales pour en finir avec les graisses

La liposuccion consiste à remodeler le corps par l’aspiration des amas de graisse résistants, impossibles à brûler avec un simple régime amaigrissant

La liposuccion ne s’adresse pas uniquement aux personnes souffrant d’obésité et de surpoids, mais à tous ceux qui veulent sculpter leur silhouette. Une seule intervention permet de perdre jusqu’à 6 l de graisses. Les parties du corps pouvant être remodelées sont la culotte de cheval, les cuisses, les flancs, le ventre, les bras et les mollets. Son principal avantage est que les zones traitées ne peuvent plus êtres sujettes à la formation de cellulites.

Si cette technique vous intéresse, je vous invite à lire cet article : « La liposuccion : Solution efficace pour remodeler son corps ».

La mésothérapie

La mésothérapie se traduit par l’injection de substances lipolytiques, c’est-à-dire capables de détruire les amas graisseux, ou drainantes sur les zones concernées au moyen de fines aiguilles. Cette technique, dont la conception remonte en 1952, est surtout utilisée pour soulager les douleurs articulaires.

Le meilleur de la phytothérapie pour rester mince !
Garcinia, Café vert, Chitosan, Capsimax, Hoodia etc.

Dans le domaine de la perte de poids, cette intervention offre des résultats encore faibles, par rapport à la liposuccion. L’élimination des cellules graisseuses nécessite plus de deux ou trois séances avant de pouvoir constater les résultats. Son principal avantage est son côté indolore et son tarif moins exorbitant, avoisinant en moyenne les 70 euros.

Le lipomassage

Le lipomassage, connu également sous le nom d’endermologie, est une technique moins invasive qui permet de redessiner les volumes, en lissant les cellulites, déstockant les graisses, re-sculptant les formes puis en raffermissant la peau.

Cette opération esthétique plus moderne n’est uniquement pas dédiée aux sujets ayant des problèmes de surpoids, mais aussi à ceux ou à celles qui veulent sculpter leur silhouette pour d’autres raisons, telles qu’un manque de galbe ou des volumes mal équilibrés.

Le lipomassage présente cet avantage de remodeler le corps de manière plus ciblée et précise. Les résultats sont particulièrement impressionnants : volumes équilibrés, formes galbées, contours bien redessinés, courbes harmonieuses et symétriques.

Les méthodes à ultrasons

Les méthodes à ultrasons, comme leur nom l’indique, utilisent les ultrasons pour travailler les rondeurs et éliminer les amas graisseux. Les ultrasons émis lors de ces opérations esthétiques permettent de former des cavitations, autrement dit des petites bulles, capables d’exploser les cellules graisseuses.

Cette technique peut être adoptée pour traiter la culotte de cheval, les gras du ventre, les cuisses et les bras. En fonction de leur intensité, les ultrasons présentent une profondeur d’action oscillant entre 4 et 6 cm. Il existe toutefois une fréquence limite à ne pas dépasser au risque de nuire aux os et aux viscères.

Photo © Wikipédia.org

Share Button