Blog Maigrir

Des conseils, des astuces, des vidéos… pour BIEN maigrir

Les idées erronées sur le cholestérol

Le cholestérol n’est pas une maladie en soi, et ce n’est non plus le terme adéquat pour parler du trouble métabolique dû à un taux élevé de mauvais cholestérol ou de LDL dans le sang. On parle plutôt d’hypercholestérolémie. Il existe encore d’autres mythes véhiculés par des anciens ouvrages ou par des émissions de télévision concernant ce problème de santé, que nous devons connaître. En voici les plus courants d’entre eux avec les avis des scientifiques.

cholestérol, hypercholestérolémie, mythes sur cholestérol, idées erronées sur cholestérol

Trouvez ci-après les idées erronées les plus répandues sur le cholestérol et les avis des scientifiques

Taux idéal en cholestérol

Une des idées erronées sur le cholestérol est l’existence d’un taux idéal qu’il faut atteindre ou maintenir pour prévenir l’hypercholestérolémie. Selon le corps médical, les taux de LDL et de HDL dans le sang varient d’un individu à un autre, selon ses habitudes de consommation, ses activités physiques, son âge et son sexe. Le taux de cholestérol chez un fumeur est différent de celui d’un non-fumeur, celui d’un diabétique différent de celui d’un sujet sain. La seule manière de déterminer les siens est de faire un diagnostic par dosage biologique lors d’une prise de sang.

Œufs, sources de cholestérol

Se priver des œufs pour prévenir l’hypercholestérolémie ou réduire rapidement le taux de LDL dans le sang est un autre mythe très répandu. Les œufs, comme tout autre aliment d’origine animale riche en graisses saturées, ne peuvent augmenter le taux de mauvais cholestérol dans le sang que par une forte consommation. Manger un œuf tous les jours, ou trois œufs dans la semaine, ne peut constituer aucun danger pour la santé. Au contraire, cet aliment apporte des protéines, des minéraux et différentes vitamines indispensables pour le bon fonctionnement de l’organisme.

Le meilleur de la phytothérapie pour rester mince !
Garcinia, Café vert, Chitosan, Capsimax, Hoodia etc.

Personnes âgées, seules victimes de l’hypercholestérolémie

Bien qu’il soit vrai que le taux de cholestérol augmente avec l’âge, il est totalement faux de penser que seules les personnes âgées sont sujettes à l’hypercholestérolémie. Il est tout à fait possible de trouver chez un enfant à peine âgé de huit ans des signes de ce trouble métabolique, dus à un excédent pondéral. Le contrôle du taux de cholestérol doit être systématique dès que ces signes se manifestent, même si nous avons moins de trente ans.

Cholestérol, un poison pour la santé

Le cholestérol ne peut pas être néfaste à la santé à un taux compris dans les normes, oscillant entre les 2.4 et 3g/L selon l’âge, le sexe, les habitudes alimentaires et les activités physiques pratiquées. Ces barèmes varient d’un pays à un autre, selon le mode de vie local. Le cholestérol n’est en aucun cas un poison pour l’organisme. Le LDL comme le HDL contribue à la création et au développement des cellules, en particulier des cellules nerveuses. Le cholestérol ne peut devenir dangereux pour la santé que lorsque le taux de LDL est en excès, entrainant des dépôts dits xanthome sur les tendons.

Ce sont en quelques lignes les mythes les plus courants sur le cholestérol. En constante évolution, les recherches scientifiques permettent de prouver l’exactitude d’une telle ou telle information au sujet de ce trouble métabolique. A titre illustratif, certains chercheurs comme Michelle de Lorgeril remettent aujourd’hui en cause la relation qui existe entre le taux de cholestérol élevé et l’augmentation du risque cardio-vasculaire. Vous trouverez d’autres idées erronées dans cet article.

Photo ©Wikipedia.org

Share Button

Catégorie : Cholestérol