Blog Maigrir

Des conseils, des astuces, des vidéos… pour BIEN maigrir

Le syndrome métabolique : Un ennemi silencieux à connaître

Encore méconnu du grand public, le syndrome métabolique est le nouveau fléau, cause de l’accroissement du taux de mortalité ces vingt dernières années. Selon les statistiques, près de 180 000 personnes souffrant de ce problème meurent en France chaque année en raison de l’absence d’un traitement adéquat.

Le syndrome métabolique : Un ennemi silencieux à connaître

Le syndrome métabolique, ses causes, ses risques et les mesures de prévention

Qu’est ce que le syndrome métabolique ?

Le syndrome métabolique, connu également sous la dénomination scientifique de syndrome X, n’est pas vraiment une maladie. Ce terme est utilisé pour désigner la présence de différents signes physiologiques qui accroissent les risques pour un individu de contracter un AVC ou un accident vasculaire cérébral, des troubles cardiovasculaires ou un diabète de type 2, sans parler de l’anxiété, de la dépression ou encore de la démence qui peuvent s’y ajouter.

Quels sont ces signes physiologiques à connaître ?

Ces dits signes physiologiques ne sont pas toujours ressentis par le patient, d’où la nécessité d’une analyse sanguine. Leur détermination permet ensuite au médecin de prescrire les soins les plus appropriés et éviter les complications.

Le syndrome métabolique est détecté chez une personne lorsqu’au moins 3 des signes physiologiques ci-après sont dépistés lors du diagnostic :

  • Excès de poids important, avec présence de graisse au niveau de l’abdomen. Il y a embonpoint abdominal lorsque le tour de taille est supérieur à 100 cm pour les hommes et 88 cm pour les femmes.
  • IMC supérieur ou égal à 30 kg/m2.
  • Taux de glycémie à jeun élevé, supérieur ou égal à 101 ml/dl ou 5.6 mmol/l.
  • Tension artérielle élevée, supérieure à 140-90 mm/Hg.
  • Taux de triglycérides sanguins élevé, supérieur ou égal à 150 mg/dl ou 1.7 mmol/l.
  • Le meilleur de la phytothérapie pour rester mince !
    Garcinia, Café vert, Chitosan, Capsimax, Hoodia etc.
  • Hypercholestérolémie avec taux de cholestérol HDL ou bon cholestérol, inférieur à 50 mg/dl ou 1.3 mmol/l pour les femmes et 40 mg/dl ou 1.0 mmol/l pour les hommes.
  • Autres critères : microalbuminurie, troubles du cycle menstruel, infertilité, apnée du sommeil.

Quelles en sont les causes ?

Les causes du syndrome X sont multiples, dont la plus fréquemment rencontrée est la résistance à l’insuline, due au dérèglement de l’hormone pancréatique qui est le principal responsable du contrôle de la distribution de glucose dans les cellules. Lorsque ces dernières deviennent insulino-résistantes, elles ne sont plus aptes à absorber le glucose normalement. Le taux du sucre finit alors par devenir fortement concentré dans le sang, on parle alors de diabète de type 2.

La mauvaise alimentation, notamment la consommation abusive de viandes, graisses, produits riches en sucre et de boissons alcoolisées, et pas assez de fruits et de légumes, constitue également un autre facteur de risque.

Une autre cause du syndrome métabolique est la sédentarité. Notre mode de vie actuelle, avec très peu d’efforts physiques réalisés, risque de décupler la propagation de cette épidémie.

Le surpoids, l’hérédité et l’exposition à des perturbateurs endocriniens, tels que la prise de féminisants, peuvent aussi favoriser ce syndrome.

Qui peuvent être touchés par ce dérèglement ?

Ce dérèglement du métabolisme est surtout fréquent chez les seniors, dont les femmes de plus de 60 ans et les hommes âgés de plus de 50 ans, avec des problèmes de surpoids. Depuis quelques années, de plus en plus de jeunes, dont des adolescents âgés de 9 et 16 ans, présentent déjà ce syndrome en raison de l’adoption d’une mauvaise habitude de vie.

Quels sont ses risques ?

Sans une prise en charge immédiate, le syndrome métabolique risque d’engendrer divers problèmes de santé graves, dont l’hypercholestérolémie, le diabète de type 2, l’hypertension artérielle, les troubles cardio-vasculaires, l’AVC, la démence de type maladie d’Alzheimer, voire un arrêt cardiaque.

Quelles mesures de prévention prendre ?

La seule manière de prévenir le syndrome métabolique est d’adopter une bonne hygiène de vie, en consommant des aliments sains et équilibrés, et en pratiquant régulièrement des exercices physiques de type marche rapide, cyclisme, natation et course à pied. La bonne alimentation et l’activité musculaire permettent en effet de lutter contre le diabète, les risques cardiovasculaires, la résistance à l’insuline et bien évidemment la prise de poids.

Photo ©Fotolia.com

Share Button

Catégorie : Métabolisme