Blog Maigrir

Des conseils, des astuces, des vidéos… pour BIEN maigrir

Différences entre graisses saturées et insaturées

L’on parle souvent de graisses saturées et insaturées dans les conseils sur la nutrition. Mais quelles sont leurs véritables significations. Apportent-ils des bienfaits à l’organisme ? Dans quel aliment peut-on les trouver ? Toutes les questions qui vous ont toujours intrigué sont fournies dans ce guide.

A propos des graisses

Tous les aliments renferment des matières grasses, appelées également lipides, à des proportions très variées. Ces substances indispensables au bon fonctionnement de l’organisme doivent faire partie de notre alimentation même durant la période de régime, pour éviter les éventuelles carences. Ces graisses assurent en effet plusieurs rôles, tels que la production d’énergie, la régulation de la température corporelle, la facilitation de l’absorption de certaines vitamines dont A, D, E et K par le corps, la synthèse de certains hormones et bien d’autres encore. S’en priver peut alors être dangereux pour la santé.

Ces matières grasses, comme on le connaît déjà, se divisent en deux groupes ; à savoir les gras saturés et les gras insaturés. Ces deux catégories d’acide gras sont toutes deux présents dans tous les aliments. Il n’existe aucun aliment qui ne renferme qu’une seule classe d’acide gras. Notons cependant que certaines de ces matières grasses sont essentielles alors que d’autres non.

acides gras saturés, acides gras insaturés, graisses saturées, graisses insaturées

Les principales différences entre les acides gras saturés et insaturés

Les graisses insaturées

Les acides gras insaturés ou encore les bonnes graisses présentent à leur tour deux sous-catégories, dont les gras monoinsaturés et les gras polyinsaturés.

Le meilleur de la phytothérapie pour rester mince !
Garcinia, Café vert, Chitosan, Capsimax, Hoodia etc.

Ces gras sont dits « monoinsaturés » lorsqu’ils ne disposent que d’une seule double liaison. Tel est le cas de l’oméga-9, qui est surtout visible dans les noix et les fruits gras comme l’avocat. Ces matières grasses sont connues pour leurs actions de baisser le taux de mauvais cholestérol dans le sang. Il faut toutefois faire attention, car en cas d’abus, celles-ci peuvent également diminuer le taux de bon cholestérol. Les lipides monoinsaturés sont aussi bénéfiques pour le système cardio-vasculaire.

Ces gras bénéficient de l’appellation « polyinsaturés » lorsqu’ils présentent plusieurs doubles liaisons. Tel est le cas de l’oméga-3 qui est surtout présent dans les huiles végétales, telles que l’huile végétale de maïs, de tournesol et de soya. Ces gras sont très fragiles à l’oxydation, donc ne doivent pas être chauffés lors de la préparation culinaire. Ces bons gras assurent aussi la protection de la fonction cardiovasculaire.

Les graisses saturées

L’organisme a aussi besoin de graisses saturées, mais à un certain apport quotidien. En cas d’excès, ces acides gras peuvent en effet favoriser le dépôt de cholestérol ou plaque d’athérome sur les parois des artères ; augmentant ainsi le risque de contracter des troubles cardio-vasculaires. C’est la raison pour laquelle, on les appelle des « mauvaises graisses ». La dénomination « saturé » leur est donné en raison de l’inexistence d’une double liaison.

Ces molécules sont notamment visibles dans les matières grasses d’origine animale, telles que le beurre, la crème, le suif ou la graisse de bœuf et le saindoux ou la graisse de porc. Certaines huiles végétales comme l’huile de palme et l’huile de noix de coco contiennent aussi des lipides saturés à une teneur élevée. Ceux-ci se solidifient à température ambiante.

Photo © Wikipédia.org

Share Button

Catégorie : Cholestérol